L’étymologie et l’histoire précoce de la « dépendance »

Abstrait

L’usage contemporain de la dépendance est contradictoire et déroutant; le terme est très stigmatisant, mais populairement utilisé pour décrire presque n’importe quel désir fort, la passion ou la poursuite. L’utilisation actuelle implique-t-elle une corruption récente du terme ou y a-t-il des antécédents de significations contradictoires?

Méthode: Une étude étymologique diachronique des termes « addict », « accro » et « dépendance », fondée sur la théorie linguistique contemporaine et utilisant des sources primaires et secondaires en latin archaïque et classique et en anglais. Nous examinons trois périodes : la République romaine ancienne, la République romaine du Milieu et de la Fin, et l’Angleterre moderne primitive.

Constatations : « Parler à son premier sens », s’explique par l’utilisation technique légale et augurale (5e cent. BCE). Comme addicere et addictus ont évolué dans la République romaine du Milieu et de la Fin, la notion d’esclavage, une dérivation secondaire de son utilisation légale, a persisté comme descriptive et n’est plus littérale. Au début de la période moderne, le verbe toxicomane signifiait simplement «attacher». L’objet de cet attachement peut être bon ou mauvais, imposé ou librement choisi. Au XVIIe siècle, la dépendance était surtout positive dans le sens de se consacrer à une autre personne, cause ou poursuite. Nous n’avons trouvé aucune preuve d’un modèle médical précoce.

Conclusion: Le jeu semble être le seul comportement qui pourrait satisfaire les deux utilisations originales ; il avait une signification fortement positive (son association avec la divination), et un tout aussi négatif, stigmatisant. Historiquement, la dépendance est un auto-antonym, un mot avec des significations opposées et contradictoires. Les applications récentes ne sont pas une corruption du mot, mais sont enracinées dans l’utilisation la plus précoce.

Citation
Richard J. Rosenthal & Suzanne Faris (2019): The etymology and early history of ‘addiction’, Addiction Research & Theory, DOI: 10.1080/16066359.2018.1543412
Publication Date
Research Language

Anglais

Country
États-Unis
Themes