Perspective des jeunes sur les approches parentales de la consommation de substances

Les jeunes ont décrit les approches les plus efficaces étaient celles qui s’alignaient sur les réalités de leur vie.

La réduction des méfaits de la consommation de substances chez les jeunes est une priorité mondiale. Les parents ont le potentiel de jouer un rôle clé dans ces efforts. Cependant, on estime que les parents ne savent souvent pas comment traiter la consommation d’alcool ou d’autres drogues avec leurs enfants. Les réponses des parents à la consommation de substances chez les jeunes sont souvent fondées sur l’abstinence et critiquées comme inefficaces et insensibles aux contextes des jeunes.

Afin de développer des interventions efficaces axées sur les parents, il est important d’entendre le point de vue des jeunes.

Une étude récente a cherché à saisir les perspectives des jeunes sur les approches parentales en matière de consommation d’alcool ou d’autres drogues. Les chercheurs ont mené 83 entrevues avec des jeunes âgés de 13 à 18 ans.

Les résultats ont été analysés en fonction des thèmes de chaque sitede recherche : La Ville, La Vallée et Le Nord

La Ville

  • Dans la ville, les parents et les fournisseurs de soins étaient plus susceptibles d’accepter leur consommation d’alcool ou d’autres drogues, mais avec modération et avec des limites définies.
  • Les jeunes qui avaient le droit à l’alcool dans les limites ont décrit avoir résisté à la consommation excessive d’alcool pour s’enivrer.
  • La liberté totale a été considérée par les participants comme inefficace pour aider les jeunes à élaborer des stratégies d’autogestion de la consommation d’alcool ou d’autres drogues

La vallée

  • Dans la vallée, les familles des participants étaient plus susceptibles de s’attaquer à la consommation d’alcool ou d’autres drogues par une approche fondée sur la tolérance zéro ou l’abstinence.
  • Certains jeunes estimaient que leurs parents étaient inconscients de la possibilité d’une consommation de substances chez les jeunes
  • Les approches de tolérance zéro ont souvent été décrites comme un décalage avec les réalités de la consommation de substances chez les jeunes.

Le Nord

  • Dans le Nord, les jeunes ont décrit la consommation d’alcool ou d’autres drogues comme courante en ville
  • Les descriptions de leur communauté par les participants ont mis en évidence la prévalence de la consommation d’alcool ou d’autres drogues.
  • De nombreux participants ont décrit la consommation d’alcool ou d’autres drogues de leurs parents comme un profil familial pour la consommation d’alcool ou d’autres drogues
  • De nombreuses familles ont tenté de naviguer dans l’utilisation de leurs enfants en encourageant la communication ouverte et l’utilisation responsable

Ces résultats illustrent l’opinion selon laquelle les messages d’abstinence seulement ne sont pas réalistes en ce qui concerne les réalités des expériences des jeunes. Les résultats suggèrent plutôt que les messages les plus efficaces pour réduire les méfaits liés à l’alcool étaient ceux qui ont aidé les jeunes à consommer de l’alcool dans les limites.

Citation
Slemon, Allie, Emily K. Jenkins, Rebecca J. Haines-Saah, Zachary Daly, and Sunny Jiao. "“You can’t chain a dog to a porch”: a multisite qualitative analysis of youth narratives of parental approaches to substance use." Harm reduction journal 16, no. 1 (2019): 26.
Publication Date
Country
Canada
Themes