Mise en œuvre des mesures de lutte antitabac dans les pays du Conseil de coopération du Golfe, 2008-2020

La Convention-cadre pour la lutte antitabac (CCLAT) a été élaborée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour aider les pays à réduire la demande et l’offre de tabac. En 2020, 182 pays se sont joints à la CCLAT, approuvant la mise en œuvre des mesures de lutte contre le tabagisme recommandées.

En août 2006, les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG), dont l’Arabie saoudite, Bahreïn, les Émirats arabes unis (EAU), bahreïn, le Koweït, Oman et le Qatar, avaient ratifié la Convention-cadre de l’OMS. Compte tenu du contexte politique, culturel et religieux unique – et des efforts connus de l’industrie du tabac pour influencer l’usage du tabac – dans ces pays, un examen attentif de la traduction des mesures de la CCLAT en politiques était nécessaire. Cette étude visait à évaluer la mise en œuvre des mesures de lutte antitabac de la CCLAT au niveau national dans les six pays du CCG.

Dans le rapport sur la mise en œuvre de la CCLAT, il a été demandé aux pays de remplir un questionnaire de base sur leurs progrès dans la mise en œuvre des mesures de la CCLAT. Les réponses à la plupart des questions du questionnaire étaient sous forme narrative.

Les mesures de la CCLAT qui ont été mises en œuvre dans les pays du CCG ont été collectées et codées. Les tendances et les variations ont examiné la mise en œuvre entre 2008 et 2020.

Les résultats montrent que les pays du CCG ont mis en œuvre la plupart des mesures de la CCLAT ciblant la demande et l’offre de tabac, avec quelques variations entre les pays comme suit:

  • Bahreïn et le Qatar mettent en œuvre de manière plus complète les mesures de la CCLAT
  • Le Koweït et Oman ont mis en œuvre le moins grand nombre de mesures de la CCLAT.
  • Tous les pays du CCG ont totalement interdit de fumer sur les lieux de travail, tandis que trois pays ont mis en œuvre une interdiction partielle dans les restaurants (Bahreïn, Arabie saoudite et Émirats arabes unis).
  • La mise en œuvre des mesures relatives aux prix du tabac et l’élimination du commerce illicite du tabac se sont lentement améliorées dans les pays du CCG.
  • Seul Oman applique des restrictions aux publicités pour le tabac diffusées dans les médias.
  • Dans la plupart des pays du CCG, des progrès ont été accomplis dans la mise en œuvre des mesures de la CCLAT relatives à l’emballage, à l’abandon et à la vente de tabac aux mineurs.

Compte tenu de l’influence de l’industrie du tabac dans la région du Golfe, les résultats suggèrent la nécessité d’une surveillance continue pour surveiller la prolifération des mesures de lutte contre le tabagisme et évaluer leur efficacité. Un engagement politique aux niveaux international, national et local est nécessaire pour lutter efficacement contre le tabagisme.

Citation
Monshi, S.S., Ibrahim, J. Implementation of tobacco control measures in the Gulf Cooperation Council countries, 2008–2020. Subst Abuse Treat Prev Policy 16, 57 (2021). https://doi.org/10.1186/s13011-021-00393-8
Publication Date