Liste de lecture d’autosoins

Created by
ISSUP
Format
Reading Lists

Travailler avec des personnes dans un rôle d’aide peut être stressant. Ajoutez une pandémie dans le mélange et nous pouvons nous retrouver submergés par l’ampleur des problèmes qui doivent être traités.

Qu’il s’agisse d’un conseiller qui aide une personne à faire face à des problèmes de toxicomanie ou d’un travailleur social qui aide un jeune à faire des choix éclairés, les professionnels aidants peuvent souvent se retrouver à consacrer toute leur énergie à prendre soin de ceux qui les entourent au détriment de leur propre bien-être.

Si nous ne prenons pas soin de nous-mêmes, nous pouvons compromettre la qualité des soins que nous offrons aux autres.

Vous trouverez ci-dessous une liste de ressources et de lectures pour toute personne intéressée à en apprendre davantage sur l’importance des autosoins et sur ce à quoi cela pourrait ressembler dans la pratique.

  1. Dans le cadre de notre série de webinaires ISSUP, nous avons eu la chance d’avoir Cary Hopkins Eyles, directeur adjoint de l’ICUDDR, diriger une session en ligne sur les autosoins authentiques pour les professionnels de la toxicomanie. Dans ce webinaire, Cary explique comment identifier les traits sains et malsains, comment nous pouvons prendre soin de nous-mêmes et à quoi ressemblent les autosoins authentiques. Vous pouvez visionner la vidéo enregistrée et accéder aux diapositives de présentation ici.

  1. Dans cette déclaration scientifique, intitulée Self‐Care for the Prevention and Management of Disease, l’American Heart Association a avancé son argument en faveur de l’importance des autosoins. L’article est conçu pour les professionnels de la santé et fournit des définitions et des techniques claires pour surveiller et gérer votre bien-être émotionnel.

  1. Parfois, il peut sembler que chaque organisation a sa propre définition légèrement différente de l’autosoins. Cela réduit la clarté, la qualité de la recherche et, plus important encore, notre capacité à pratiquer. Dans cette étude, des chercheurs du Royaume-Uni décrivent The Self-Care Matrix: A Unifying Framework for Self-Care, un modèle conçu pour intégrer tous les éléments de l’autosoins dans une définition.

  1. Reconnaître l’importance de prendre soin de soi est simple. Cependant, il n’est pas toujours si facile de le mettre en pratique. Dans Self-Care: 12 Ways to Take Better Care of Yourself, Tchiki Davis, PhD décrit l’importance de l’autosoins et fournit 12 mesures que vous pouvez mettre en place afin de prendre note et de prendre soin de votre bien-être.

  1. Les professionnels qui travaillent avec des personnes ayant des problèmes de consommation d’alcool et d’autres drogues entendent souvent des histoires de difficultés, d’abus et de traumatismes. En écoutant et en faisant preuve d’empathie, il peut être difficile de ne pas être affecté par les histoires que nous entendons. C’est ce qu’on appelle un traumatisme indirect. Dans cette fiche d’information, vous pouvez en savoir plus sur les signes qui indiquent un traumatisme indirect.

  1. Les organisations encouragent leurs employés à prendre soin de soi. Travail et bien-être : Guide à l’intention des professionnels en toxicomanie vise à aider les organismes à créer des milieux de travail favorables et à fournir des conseils aux employés sur l’amélioration de leur propre bien-être.

  1. L’épuisement professionnel est défini comme un état d’épuisement émotionnel, physique et mental causé par un stress excessif et prolongé. Ce site Web fournit des informations sur les signes d’épuisement professionnel ainsi que sur les moyens d’éviter d’atteindre un point d’épuisement.

  1. La National Association for Alcoholism and Drug Abuse Counselors (NAADAC) prend au sérieux les autosoins. Ici, vous pouvez accéder aux diapositives du webinaire Pratiquer ou Prêcher simplement? Self-Care for Addiction Professionals: Why It Counts and How to Do It qui a été présenté par David me-Lee, MD et la Dre Deborah Teplow.